Portrait Scientifique: Directeur Scientifique

Entretien avec Jean-Francois Minster - Docteur D'Etat de l'Institut de Physique du Globe


Mini CV

1973 : Diplôme d’Ingénieur de l’Ecole Polytechnique.

1979 : Docteur d’Etat à l’Institut de Physique du Globe (Paris).

1979 -1996 : Carrières académiques au niveau national et international

1996 - 2000 : Directeur du Département des Sciences de l’Univers et de l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS

2000 - 2005 : Président Directeur Général de l’Institut Français de Recherche pour

l’Exploitation de la Mer

2005 - 2006 : Directeur Scientifique Général du CNRS

2006 à aujourd’hui : Directeur Scientifique Total S.A.


RÔLE ET MISSIONS

En tant que Directeur Scientifique chez Total, j’effectue cinq principales missions : 1/ Un groupe comme Total prend des décisions d’investissement tous les jours et toutes ont une dimension technologique. J’apporte donc mon avis et mes conseils sur les enjeux et les éléments technologiques des différents dossiers. 2/ J’appuie la recherche au sein des différentes Business Unit du groupe. Ce soutien s’effectue sous forme d’évaluation de l’organisation et de la gestion des différentes branches, mais aussi via des partenariats notamment avec la recherche publique. Nous gérons de nombreux projets collaboratifs avec la recherche publique à travers le monde et dans une trentaine de pays différents, que ce soit sur des aides ou des financements de projets de recherche.



3/ J’ai également une mission de gestion des connaissances. Pour cet aspect, nous fonctionnons particulièrement grâce à notre réseau. Notre équipe gère d’une part 17 réseaux de technologues et d’ingénieurs dans leurs métiers (spécialistes de machines tournantes, spécialiste de gestion de projet, etc.) et d’autres part une quinzaine de réseaux de chercheurs scientifiques de différents champs thématiques (catalyse, mathématiques, etc.). C’est une manière de partager, d’apprendre ensemble et de détecter les transversalités. 4/ Le 4e volet est plus stratégique. On me demande de réfléchir, d’animer des réflexions sur les sujets, les enjeux et les opportunités du futur en lien avec des problématiques actuelles telles que l’exploitation de la biomasse dans le futur, le cataclysme carbonique ou encore l’appropriation des calculs de performances et les nanotechnologies. 5/ Enfin, notre équipe apporte soutien à de nombreuses démarches fonctionnelles associées à la gestion de la recherche et de la technologie et notamment des problématiques liées à la gestion de carrière des chercheurs.



COMPÉTENCES CLÉS

D’une manière générale, je tiens à insister sur le fait que dans toute carrière les compétences techniques et les compétences humaines sont indissociables : on ne recrute pas des diplômes mais des personnes ! Dans ma fonction actuelle, l’écoute est primordiale dans la mesure où l’on travaille en transverses et qu’il y a une nécessité de rapprocher des personnes d’univers différents. Il faut aussi faire preuve d’intuition dans le sens où l’on doit prendre des décisions dans des domaines complexes dont on n’a pas forcément tous les éléments et dont les champs d’actions vont bien au-delà de ce que l’on connait réellement. La volonté d’entreprendre est également très importante : une entreprise avance parce que les gens avancent et non parce que le système fonctionne. Enfin, et je pense que c’est vrai pour toute les carrières, il faut utiliser son potentiel et ses compétences au service de ses responsabilités, c’est-à-dire qu’il faut avant tout les assumer et être au service des personnes qui nous sont confiées avant même de penser à sa propre carrière !



ATOUT DU DOCTORAT

Le statut de chercheur c’est avant tout un métier et pas seulement un hobby. C’est un métier qui s’apprend uniquement pendant la thèse, en pratiquant et non pendant ses études. C’est un métier d’apprentissage continu de nouvelles connaissances, où il faut avancer en milieu incertain, aller chercher ce que l’on en connait pas, chercher à comprendre sans cesse. Ce sont des compétences qui sont d’ailleurs importantes dans bien d’autres contextes que la recherche : un manager doit par exemple décider en situation incertaine. Il y a aussi une principale différence avec un ingénieur qui va devoir apporter des solutions techniques aux problématiques. Lorsqu’il doit faire face à quelque chose qu’il ne connait pas, il va devoir se tourner vers le chercheur qui est lui habitué à ne pas avoir tous les éléments de compréhension et va être capable de les fabriquer.





Pour plus d'apercus portant sur les parcours de scientifiques, le développement d'organisations innovantes, le recrutement de scientifiques, et d'autres ressources pertinentes, inscrivez-vous à notre infolettre et suivez nous sur Twitter, Linkedin et Facebook.

15 vues
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Icône YouTube

contact@adoc-tm.com   |   +33 1 44 88 57 79  | 21 rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris, France

 

    contact@adoc-tm.ca      |   +1 514 430-0939 | 5333 avenue Casgrain, #102 Montréal (Québec) H2T 1X3

Nos CGU / Informatique et liberté / Processus de Recrutement / Mentions légales