Portrait Scientifique: Chief Executive Officer (CEO)

Mis à jour : 9 nov. 2018

Entretien avec Arnault Ioualalen - Doctorat en Mathématiques


Mini CV

Nov. 2015 - aujourd'hui : créateur et CEO de Numalis

2012 - 2013 : Enseignant vacataire, université de Perpignan Via Domitia

2012 : Doctorat, université de Perpignan Via Domitia



ROLE ET MISSIONS

En tant que créateur et Chief Executive Officer (CEO), j’ai un rôle de chef d’orchestre. Mon entreprise, c’est aujourd’hui 7 personnes, principalement du personnel technique, un peu scientifique, mais je suis le seul à avoir un profil qui touche aussi bien à la R&D, au commercial, au marketing, à la communication, aux relations presses, à l'administratif, au légal et à la propriété intellectuelle. En bref, être CEO, c’est être le couteau suisse de l’entreprise. Les autres font la technique (développement, fabrication de logiciels, tests, package), moi je fais tout le reste. J’ai un carnet de contacts assez fourni car j’interagis aussi bien avec des avocats, des conseillers en propriété intellectuelle, des partenaires commerciaux ou institutionnels, des banquiers, d’autres entreprises, tout le monde en fait !

"Le principal atout du doctorat c’est la capacité à se projeter dans des domaines qu’on ne maitrise pas. En doctorat, au démarrage on ne comprend pas ce qu’on est en train de faire et, au bout de 3 ans, on est devenu un des experts mondiaux"

COMPÉTENCES CLÉS

Il faut une grande capacité d’apprentissage dans de nouveaux domaines. En tant que chef d’entreprise, je suis constamment en train de découvrir de nouveaux enjeux à résoudre dans des domaines qui me sont inconnus et pour lesquels je ne sais pas comment cela fonctionne. Une énorme partie d’autoformation, de documentation et de prise de conseils sont nécessaires pour se former une opinion éclairée. Pour réussir, il faut être capable d’analyser les choses, avoir de l’objectivité, et être réactif face aux signaux. Pouvoir rapidement prendre une décision, en étant rationnel et objectif, même quand ça fait très mal, c’est une aptitude à développer en tant que chef d’entreprise.


Les compétences des docteur·e·s pour le métier de Chief Executive Officer

L’ATOUT DU DOCTORAT

Le principal c’est la capacité à se projeter dans des domaines qu’on ne maitrise pas. En doctorat, au démarrage on ne comprend pas ce qu’on est en train de faire et, au bout de 3 ans, on est devenu un des experts mondiaux. Cette capacité à aborder un sujet où il n’y a pas de réponse, ce n’est pas du tout scolaire. Il faut inventer la méthode, on ne sait pas si le résultat existe, on ne sait pas si on va le trouver, et on a un temps limité pour le faire. Donc cette capacité à se mettre en difficulté, à trouver des solutions, à persévérer, à tester le problème, l’analyser, le décortiquer… cela aide énormément, car c’est un processus où on apprend. De la même manière dans une entreprise, quand on a un problème, on utilise la même méthode pour converger vers une solution.





Pour plus d'apercus portant sur les parcours de scientifiques, le développement d'organisations innovantes, le recrutement de scientifiques, et d'autres ressources pertinentes, inscrivez-vous à notre infolettre et suivez nous sur Twitter, Linkedin et Facebook.

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black LinkedIn Icon
  • Noir Icône YouTube

contact@adoc-tm.com   |   +33 1 44 88 57 79  | 21 rue du Faubourg Saint Antoine, 75011 Paris, France

 

    contact@adoc-tm.ca      |   +1 514 430-0939 | 5333 avenue Casgrain, #102 Montréal (Québec) H2T 1X3

Nos CGU / Informatique et liberté / Processus de Recrutement / Mentions légales